David Eddings Pierrot Ju Feanor


La Belgariade Beldin Niki Kheldar Silk Falcon Zarkan Minas Laurent Banjo Excelsior
1 - Le pion blanc des présages (Pocket 5357)
2 - La Reine des sortilèges (Pocket 5356)
3 - Le gambit du magicien (Pocket 5418)
4 - La tour des maléfices (Pocket 5424)
5 - La fin de partie de l'enchanteur (Pocket 5425)

La MalloréeBeldin Kheldar Minas Zarkan Banjo

1 - Les gardiens du Ponant (Pocket 5482)
2 - Le Roi des Murgos (Pocket 5481)
3 - Le Démon Majeur de Karanda (Pocket 5519)
4 - La sorcière de Darshiva (Pocket 5522)
5 - La sibylle de Kell (Pocket 5523)

Belgarath(avec Leigh Eddings) Beldin Kheldar Niki 

1 - Les années noires (Pocket Rendez-vous ailleurs)
2 - Les années d’espoirs (Pocket Rendez-vous ailleurs)
Polgara la sorcièreBeldin Kheldar
1 - Le temps des enfances (Pocket Rendez-vous ailleurs)
2 - Le temps des souffrances (Pocket Rendez-vous ailleurs)

La trilogie des joyaux Niki Beldin Kheldar Madouc Niki Laurent Saroumane DarKenshin

1 - Le trône de diamant (Pocket 5555)
2 - Le chevalier rubis (Pocket 5577)
3 - La rose de saphir (Pocket 5631)

La trilogie des périlsBeldin Kheldar Niki

1 - Les dômes de feu (Pocket Rendez-vous Ailleurs)
2 - Ceux qui brillent (Pocket Rendez-vous Ailleurs)
3 - La cité occulte (Pocket Rendez-vous Ailleurs)

La rédemption d'Althalus Beldin Kheldar

1 - Les yeux d'émeraude (Pocket rendez-vous ailleurs)
2 - Les trois grimoires (Pocket rendez-vous ailleurs)

Les laissés pour compte (Fleuve Noir RVA) Beldin


 
 

David Eddings

"J'ai connu David Eddings avec "La trilogie des joyaux" que j'ai bien aimé d'ailleurs. Dès que je le pourrai j'entammerai "La trilogie des périls", car j'ai bien aimé Emouchet et toute sa bande. Suite cette fascinante trilogie, j'ai entrepris "La Belgariade" puis, par la force des choses "La Mallorée".  Que ce soit par l'entremise de Belgarion et son monde ou bien d'Émouchet et le sien, j'ai découvert en David Eddings un auteur qui m'a fait rêver et sortir de l'ordinaire. Dans la famille nous sommes trois à nous partager les livrs et, bien sûr ma mère et ma soeur sont d'accord avec moi. Nous nous sommes envolées vers le monde fantastique de Eddings et renouvellerons l'expérience avec plaisir grâce aux nouveaux livres parus dernièrement." Pierrot(10)

"Bon, autant le dire tout de suite : ça n'a pas été mon truc. La première chose qui m'est venue à l'esprit en lisant les premiers chapitres, c'est que j'avais dans les mains "la petite maison dans la prairie" chez les magiciens... Soyons honnête, je me suis tanquillement laissée portée par la Belgariade. Par contre la Mallorée, façon "les mêmes sur le même chemin mais qui cherchent autre chose", ça m'a un peu gonflée. Mais je l'ai lu jusqu'au bout ! Ceci dit, je ne les ai pas relus non plus ;o)" Ju (5)

"Pff,c'est dur de juger un livre (enfin, 10 je veux dire) comme celui la : les dialogues sont poilants et on accroche très facilement aux personnages comme à la série d'ailleurs (je l'ai lu deux fois et les (5000 pages en trois semaines la deuxieme fois, j'en dormais plus...), c'est que du bonheur à lire, et pourtant il est difficile de réfuter les critiques que l'on lui fait : le scénario en plus d'être répétitif est trop classique à mon goût, et il manque une certaine dose de grandeur, d'épisme (ca se dit ca ?) à la Seigneur des Anneaux. Mais ces pensées là ne viennent que lorssqu'on ne le lit pas, parce que si oui, je le répète, on ne peut pas s'empecher d'adorer !!!"  Feanor (8)
 
 

Retour

La Belgariade

"Des personnages attachants et décrits avec justesse, des caractères hauts en couleur ... Même si l'originalité de l'histoire n'est pas toujours flagrante, à lire !"  Beldin (7)

"Amateurs de Fantasy, allez-y, foncez, on retrouve tous les ingrédients dans cette série et sa suite, la Mallorée. A consommer sans modération." Niki(7)

"En fantasy, la référence est Tolkien. Peut-être le trouvez-vous un peu trop enfantin, un peu trop correct. Vous préféreriez des persos bourrés de vices,  qui passent leur temps à s'envoyer des vannes et à boire: vous en avez rêvez, Eddings l'a fait. Dans la Belgariade, Eddings parvient, dans un monde féérique et bien fouillé, à faire vivre des personnages hauts en couleur auxquels vous vous attacherez très vite (mention spéciale au "couple" Beldin-Silk)."   Kheldar(7)

"Voici un des plus long et des plus bon romans que j'ai lu. Peut être les conditions on favorisé cet engouement: j'était a la fac. J'ai lu les premiers tomes les uns a la suite des autres, puis j'ai du attendre la sortie des derniers...On s'attache aux personnages, certes peu travaillés mais l'histoire est tellement bonne (le bien contre le mal: comme Star Wars qui est une rédérence), l'apprentissage du jeune garion, tueur de dieux est une histoire que l'on suit avec plaisir. Bref, j'ai du attendre 5 mois avant de lire le dernier volet de cette série et je l'ai lu en une nuit (j'ai séché la fac le lendemain...). Quel vide en lisant la derniere page.... j'ai eu l'impression de perdre des amis.... Bref, je recommende cette série à tout le monde, a lire a la suite et surtout pour mieux connaitre mon personnage préféré: SILK..... Bonne lecture et grand plaisir !!!" Silk(9)

"Tres bonne serie de livre univers passionnant que les royaume du ponant et l'infini Mallorée des très d'humour et très peu de contradiction dans la decalogie. Ce qui est dommage c'est que le changement de la personnaliter de Zakath est trop rapide .et qu'il n'y a pas assez de discussion entre Silk et son frere (discussion passionnante et humoristique)quoique en fait si il y en avait trop cela deviendrait surement lassent. Mais la Belgariade et la Malloree reste une serie absolument genial .et aussi qq chose de tres décevent  est qu'il n'y a pas le super affrontement entre l'enfant des Tenebres et l'enfant des lumieres dans la Malloree je pensais que l'ile allais etre completement detruite et ce qui m'a surpris c'est que dans la prophetie on ne dit pas que Essaïon devient le dieu des angaraks et si Torak etait une erreur donc pas vraiment un Dieu je ne vois pas pourquoi les autres (aldur ect) pleure sa mort apres tous sa defaites etait ecrite et c'etait un Dieu fou avec lequel ils faisaient la guerre. Mais l'histoire est absolument genial et une chose que j'ai vraiment apprecier dans ses livres c'est qu'il explique la magie ,comment elle marche comment on l'a ect. C'est un livre tres agreable a lire oû jr pouvais lire tres tard sans etre fatiguer.chaque fois je recommençais a le lire je sentais une sensation de plaisir avant d'avoir commencer (histoire de dire). En bref une tres bonne decalogie a lire et relire plusieurs fois" Falcon(9)

"Contrairement à mes petits camarades, je me dois de modérer mon ardeur. Certes, les personnages sont vraiment extraordinaires et c'est un plaisir de les voir evoluer, mais surtout, les dialogues sont excellents et les prises de becs déléctantes! En revanche, l'histoire est beaucoup moins alléchante! Trop prévisible, et comme si ça ne suffisait pas, une prophétie nous raconte la fin! Bref, aucune surprise. L'histoire est trop "politiquement correcte", tout les gentils sont beaux, la sorciere est la plus belle du monde, le sorcier, le plus sage, le voleur, le plus doué, et bien sur les méchants sont très laids et couverts de cicatrices... bref.... Ne vous attendez pas non plus à perdre un héros... :-) Le monde est en revanche assez interressant, bien qu'il manque de profondeur et de créatures "exotiques". Pour ma part, si j'avais pu, je n'aurais lu que le dernier tome, le plus interressant des 5 à mon gout, à lui seul, je lui mettrai 8. Disons qu'Eddings tient plus d'Audiard que de Lucas où Tolkien: dialoguiste, pas scénariste... Mais l'ensemble reste assez cohérent et se lit quand même sans déplaisir surtout pour les caractères des héros. On retrouve d'ailleurs beaucoup de ces héros dans les pseudos des habitués... on cerne mieux les personnages! :-))) Ceci dit, je vais quand même enchainer avec la Mallorée, par curiosité! Je parie que les gentils vont gagner! :-)" Zarkan (6)

"Alors la, des le début, j'en suis pas revenu. j'ai jamais lu, je crois, de livre qui se lise aussi facilement. a peine je l'avais commencé, que je regarde ma montre, et j'avais lu plus d'une heure, et une bonne centaine de pages. le secret? je ne sais pas. peut etre les personnages simples et attachants, ou le style commun, loin des phrases interminables de Tolkien, des passages sans intérets pour l'histoire de la ve quotidienne des personnages qui montrent que la vie des héros des livres ne se résume pas a l'action. franchement, je crois que c'est un de mes livres préférés, avec la Mallorée, jusqu'a maintenant." Minas(8)

"Bof. C'est a lire pour ne pas s'ennuyer quand on n'a rien a faire. L'histoire est plus que previsible, les personnages tout noir ou tout blanc. Le monde n'est pas non plus original, il y a juste la variete necessaire (tiens, il y a un peuple de cavaliers dans Le Seigneur des anneaux? je vais en mettre un aussi). Par contre, les dialogues sont pas mal. Meme si ca rend mieux en anglais et meme si l'anglais medieval d'Eddings n'est pas du bon anglais medieval. Si vous aimez, lisez tous les autres livres d'Eddings, c'est toujours pareil."  Laurent(4)

"Une série que j'ai dévoré en quelques jours.  Des personnages assez nuancés et des dialogues et des tirades tout simplement savoureuses.  Un coup de coeur bien particulier à Silk, qui est probablement le personnage qui m'a marqué le plus dans toutes mes lectures(et ce n'est pas un mince exploit).  L'histoire n'est pas d'une originalité fantastique mais tient bien la route et réussit(presque) à nous garder en haleine tout le long(sauf la fin baclé).  Par contre il y a un petit laissé allez au niveaux des clichés du bien et du mal du style "les héros sont invincibles et n'on pas la moindre égratignure et les méchants sont bêtes(et méchants) et se font botter l'arrière-train" et tout le tralala.  Et la fin est tous ce qu'il y a de plus prévisible.  David Edding voulait probablement faire un beau "happy end" et le résultat a été une finale en queue de poisson.  Et non je ne vous dévoile pas un "punch" du livre car c'est déjà écrit dans la prophétie.  La fameuse prophétie qu'il est, à mon avis, le maillon faible de l'histoire.  Un livre de référence un matière de HF qui reste dans les sentiers battus." Banjo (8)

"Dès l'instant où l'on commence ce livre on n'arrive plus à s'en détacher les yeux. C'est un livre qui est prenant et très bien traduit. L'histoire est assez prévisible mais entre les jeux de mots, les trames politiques, les actions bien relatés, on n'a pas le temps de s'ennuyer. Les introductions historiques nous en apprennent beaucoup sur l'univers des personnages et nous entrainent malgrès nous. Le concept de magie "le vouloir et le verbe" est très bien étudié et je le trouve très interessant. Un livre que je conseille à tous les fans d'héroïc-fantasy, même les lecteurs les moins assidus y trouveront leur comptes."  Excelsior (8)
 

Retour

La Mallorée

"Ou on retrouve avec plaisir les personnages de La Belgariade Cependant, la sauce prend un peu moins bien, le déroulement de l'histoire est beaucoup plus lent, certains passages en paraissent presque superflus ... Mais à lire quand même !" Beldin (6)

"Vous pensiez en avoir fini avec Torak après seulement 2000 pages. Eddings prolonge le plaisir et contrairement à Garion on ne se demande pas pourquoi. Les ingrédients qui ont fait le succès de la Belgariade sont bien sûr présents avec en plus un approfondissement de certains persos qui renouvelle un peu le tout. Je conseille de lire les 10 livres à la suite, histoire de rester dans le bain. Et si vous avez un assez bon niveau en anglais, jetez-vous sur la V.O., il n'y a pas trop de jeux de mots."  Kheldar(7)

"Come les tomes auxquels cette série fait suite, la Mallorée est unn livre qui m'a particulièrement plu. c'était fini, pensiez vous? revoila Garion, et son équipe, pour sauver le monde de la Prophétie des Ténèbres. je passe sur les commentaires, tout a déja été dit avec la Belgariade, car les qualités sont les memes. je dois dire que jamais un livre ne m'a autant emu. tout au long, j'ai ri avec les personnages, j'ai té proccupé quand il leur arrivait malheurs, j'ai souri de la Louve de Garion a chacune de ses apparitions. seul reproche, qui tient du détail. le début de l'histoire commence du point de vue d'Essaïon. si seulement il avait pu remplacer Garion tout au long du livre! il m'était tellement plus sympatique! mais bon, c'est comme c'est, et c'est tres bien déja." Minas(8)

"Pffff!!! Que c'est long! Je me suis arrêté avant la fin, par ennui, sachant deja ce qui allait arriver. Il m'aura fallu plusieurs mois et d'autres livres pour me decider à lire la fin et pouvoir dire "je l'ai lu!". Mais que ce fut laborieux! Il y a encore moins de surprise (et c'est peu dire) ici que dans la Belgariade. Tout est telephoné et prévisible. Même les méchants deviennent gentils et tout finit bien dans le meilleur des mondes. Tout est politiquement correct et à part les dialogues qui, une fois de plus, sauvent du naufrage, le tout est bien trop mièvre, mou. Même le combat final qui est quand même l'evenement attendu pendant toutes ces pages, l'ultime quete, le point culminant! se résume à un choix que l'on connait depuis longtemps et le peu d'interet qu'il procure retombe aussitot. Bref, je pense que Disney peut en faire une bonne adaption pour un Noël futur... ça plaira aux enfants! Une bonne recette pour ecrire la Mallorée? Vous prenez une Belgariade, ajoutez une dose de soporifique, saupoudrez de bonté et vous faites mijoter dans la gentillesse pendant 2h. Sortez, c'est pret, servez! A consommer avec un jus d'ennui. Les héros eux-mêmes s'étonnent à plusieurs reprises de revivre 2 fois la même chose! Est ce l'auteur qui se demande pourquoi est il en train d'ecrire une suite? Très peu d'interet donc à lire cette suite sauf pour les passionnés de la Belgariade ou les bambins avant une bonne sieste. Je ne suis pas passionné et je dois me faire vieux... :-) Pour la note, je ne mets pas 3 pour les dialogues..." Zarkan(4)

"David Eddings garde la même recette pour ce deuxième cycle.  La même recette... c'est peut-être cela qui fait que j'ai moins apprécié ce cycle.  Durant toute ma lecture la seule chose qui m'est restée c'est cette impression de déjà vu.  Quelques nouveaux personnages qui ne suffisent pas à rendre ce livre aussi bon que la Belgariade.  Le lieu et l'action ont changé mais on peut facilement reconnaître plusieurs similitudes.  Et puis l'histoire, qui était une faille dans la Belgariade, devient véritablement un fardeau et on se demande bien ou l'auteur veut en venir(négativement).  Un Eddings égal à lui." Banjo (5)


Retour

Belgarath

"Deux tomes qui peuvent ne pas paraitre utiles, à part pour l'auteur et l'éditeur ... Et pourtant, on s'y laisse prendre, on découvre avec plaisir la jeunesse dissolue du vieux loup, ses doutes et ses errements .. A lire pour le plaisir, et à relire encore pour le sourire !"  Beldin (6)

"Premier des trois ouvrages complétant cette décalogie, on en apprend ici beaucoup plus sur ce vieux bourru de Belgarath et sur l'histoire du monde. Bien que parfois un peu décousu, il doit être lu afin de mieux comprendre le monde d'Eddings."  Kheldar (6)

"Je me suis plongé avec délices dans la jeunesse du premier disciple d'Aldur et surtout celà approfondit tout ce qui est effleuré dans la Belgariade et dans la Mallorée... Si vous avez aimé ces deux séries, je pense sincèrement que vous adorerez!
Autrement dit, ces deux livres sont indispensables pour ceux qui ont lu les deux autres série, donc logiquement une notation de 7 mais seulement 6 si vous commencez par Belgarath (mais je vous préviens, vous n'aurez plus qu'une envie, celle de lier la Belgariade... d'ailleurs je me suis fait avoir aussi, il FAUT que j'aille chercher les livres sur Polgara!)" Niki(7)


Retour

Polgara la sorcière

"Moins prenant que la jeunesse de Belgarath, cette vie de Polgara nous éclaire malgré tout sur certaines de ses réactions pour le moins exagérées ... (elle aime pas la bière :-( ) Comme la mallorée par rapport à la Belgariade, on a parfois l'impression que la sauce est plus lente à prendre ... Mais vu les talents de cuisinère de ma chère nièce, on lui pardonne !" Beldin (5)

"Moins indispensable, le livre sur "Tante Pol" est certes toujours aussi bien écrit mais l'intérêt se perd un peu, d'autant plus que le côté historique est beaucoup moins riche. Pour les fans."  Kheldar (5)


Retour

La trilogie des joyaux

"Bonne série mais j'ai bien moins accroché que pour les aventures de Belgarion (les séries nommées la Belgarade le la Mallorée) mais pourquoi pas... dès que vous avez terminé les autres!" Niki(5)

"J'ai commencé Eddings avec la Belgariade, alors, en voyant une nouvelle série, j'ai commencé par saliver autant qu'un bouledogue devant son nonos ... Mais en fait, non. Il manque cet humour omniprésent qu'il pouvait y avoir dans les aventures de Belgarion. Les personnages sont moins attachants (sauf cette chère petite déesse ...), les aventures plus banales. A lire mais sans priorité."  Beldin(5)

"Je ne serai pas aussi catégorique que Beldin au sujet de l'autre série d'Eddings. A mon avis, tout dépend par laquelle on commence. Ici, je trouve très intéressante la façon dont Eddings utilise l'Eglise pour obtenir les situations comiques. Aussi indispensable que la Belgariade même si l'un des meilleurs persos meurt à la fin."  Kheldar (7)

"Visiblement à contrario de tous ces jeunes muffles, j'ai commencé ma découverte du lord Eddings par la Triloge des Joyaux.
Et comme quoi les goûts et les couleurs ne se discutent pas, j'ai été bcp plus emballée par cette Trilogie que les Chants de la Belgariade et la Mallorée (pourtant excellents, je l'admets): Emouchet est un personnage particulièrement sarcastique, Ehlana une pure furie impitoyable, Talen, Kalten, Flûte, etc...des personnages vraiment saisissants et toujours ce divin ton pince sans rire d'Eddings. Un délice trop éphémère, mais largement comblé par la suite (la Trilogie des Périls, me semble t'il) qui a, elle, le mérite de ne pas être un bon fax similé de la première (au détriment de la Mallorée vis à vis de la Belgariade)" Madouc(8)

"Comme quoi, il faut quelquefois relire une oeuvre pour vraiment l'apprécier. C'est ce que je viens de faire avec cete trilogie et je ne le regrette pas loin de là. Je reviens donc sur ce que j'ai dit il y a 1 an: j'ai finalement bien accroché! Très bien même... mais je persiste à dire que ça ne vaut pas la Belgariade." Niki(7)

"A mon avis le meilleur d'Eddings car, par opposition a La Malloree, le monde est un peu original. Des dieux, un chouilla de racisme, bref un monde derriere les personnages, qui ressemble a quelque chose. Un petit peu long a mon gout, car une fois le monde decouvert, on n'est plus jamais surpris." Laurent(6)

"Une bonne série,sympathique,plus adulte que Belgariade&Mallorée. Toutefois,on aurait pu y prendre beaucoup plus de plaisir,a mon avis,si le traducteur en français avait été le même que pour les Chants(j'ai meme noté son nom:Dominique Haas.Il(ou elle) convient parfaitement a Eddings!)." Saroumane(6)

"Absolument génial. A vrai dire, c'est l'une des rares séries que je me plais à relire pour la forme une fois par an au moins. Histoire de rendre visite à ses vieux amis...Kalten et Talen, en compagnie d'Emouchet. Et d'offrir des fleurs à ces dames: Aphrael,Ehlana, Séphrénia. Eddings, il est vrai, fait toujours sa cuisine dans de vieilles casseroles. Mais j'ai apppris à apprécier ces petits plats après avoir gouté à la tambouille de la cantine. Pour les Eddings, c'est pareil. Je mettrai excellent, parce que incontournable c'est bcp présumer. Il y en a qui n'aiment pas Eddings tant que ça. ouiiiinnnn."  DarKenshin (9)
 
 
 


Retour

La trilogie des périls

"Et on reprend les personnages de la Trilogie des Joyaux. Mais cette fois-ci, même si on atteind toujours pas le niveau de l'Oeuvre, on accroche mieux ...  On a l'impression que Edding lui même y croit un peu plus et ça se ressent dans le fil de l'histoire ... Aller, 6 mais en fait 5.5 !" Beldin(6)

"Décidément, les God-killer sont des gens très occupés chez Eddings. Commme pour la Mallorée, on change de continent pour suivre Emouchet (Sparhawk en V.O.) dans une quête particulièrement intrigante, peut-être la meilleure des 4. Donc aussi indispensable que les autres." Kheldar(7)

"Alors là, j'ai été surpris! Autant la trilogie des joyaux est bonne autant cette suite est encore meilleure, si si! Je me suis régalé! Les rebondissements sont permanents (même si certains sont vraiment prévisibles...), les personnages ont acquis un volume certain mais surtout, l'humour est omniprésent! De quoi vous donner le sourire pour la journée à repenser aux bons mots des uns et des autres. Excellent vous dis-je! Alors un très bon 9 comme note, voire 9,5... le 10 aurait été atteint si les joyaux avaient été du même tonneau!" Niki(9)
 

Retour

La rédemption d'Althalus

"Prenez un héros, voleur au bon coeur et qui appele souvent les gens voisins. Prenez une déesse, belle et intelligente, qui aime se déguiser en chatte, pour attendrir les gens.
Prenez des grimoires qui contiennent une prophétie.
Prenez une quête qui commence par réunir un groupe de personnes (indiquées par les prophéties) pour pouvoir sauver le monde.
Quoi ? Ca vous rapelle quelque chose ? C'est normal :-) ! Eddings ayant trouvé une recette qui fonctionne, il nous la ressert ici avec des personnages différents mais avec les mêmes ficelles. Alors, heureusement que les personnages sont toujours aussi hauts en couleur, parce qu'autrement .. ce serait vite pénible. Dommage." Beldin (5)

"En voila une deception, moi qui me faisait une joie de lire une nouvelle epopee d'Eddings. Je ne reviendrai pas sur la trame du livre, je n'ai rien a rajouter (comme Eddings d'ailleurs :-) ), Beldin a parfaitement resume la situation... Ce qui m'a le plus enerve, c'est finalement les pouvoirs immenses a la disposition des heros, on a vraiment l'impression qu'ils pourraient boucler l'aventure en deux temps trois mouvements alors que le livre fait tout de meme 1000 pages... Et meme les personnages n'ont pas le charme d'antan, manquant un peu de profondeur... Bref, je suis decu, decu, decu... Ce qui me rassure c'est qu'il va etre oblige de sortir le grand jeu pour le prochain :-)"  Kheldar (4)
 

Retour

Les laissés pour compte

"ARGH !!!!! C'est pas du Eddings, ce livre, c'est pas possible ? en fait, je me demande si l'éditeur l'a lu lors de la traduction ou s'ils ont mit ce livre dans une collection SF juste en se basant sur le nom de l'auteur ... il s'agit de l'histoire d'un jeune homme a qui tout réussi, jusqu'au jour ou un accident de voiture le prive d'une jambe. Il s'installe alors dans une ville de province ou tous les perdants d'amérique semblent s'être donnés rendez-vous. Et tout le restant du bouquin est axé sur les analyses que fait ce jeune homme de ces voisins ... c'est franchement conventionnel, il n'y a aucune surprise, les personnages sont fades ... pas compris l'intérêt moi !   en plus, Eddings semble avoir une sacré dent contre les assistantes sociales, mais ça doit être strictement américo-américain !
S'il te plait monsieur Eddings, recommence à nous faire des bouquins de fantasy avec ta trame habituelle, au moins, on rigole !" Beldin (1)