Howard P. LOVECRAFT
(USA 1890 - 1937)
La couleur tombée du ciel N (Denoël PDF 4 ou Folio SF 4)
Dans l’abîme du temps N (Denoël PDF 5 ou Folio SF 37)
Démons et merveilles N (UGE 10/18 72)
Par-delà le mur du sommeil N (Denoël PDF 16)
Dagon et autres récits de terreur N (J’ai Lu 459)
Je suis d’ailleurs N (Denoël PDF 45)
Night océan et autres nouvelles N (J’ai Lu 2519)
L'affaire Charles Dexter Ward (J'ai Lu 410)
La quête onirique de Kadath l’inconnue (J’ai Lu 4256)
Le cauchemar d'Innsmouth (J'ai Lu 4094)
Le mythe de Cthulhu (J'ai Lu 4176)
La quête onirique de Kadath l'inconnue (J'ai Lu 4256)
Les montagnes hallucinées (J’ai Lu 4326) Banjo
L’abomination de Dunwich (J’ai Lu 4402)
Les papiers du Lovecraft Club (avec August Derleth)
1 - Le rôdeur devant le seuil N (Pocket 5303)
2 - L’horreur dans le musée N (Pocket 5310)
3 - L’horreur dans le cimetière N (Pocket 5311)
4 - L’ombre venue de l’espace N (Pocket 5330)
5 - Le masque de Cthulhu N (Pocket 5313)
6 - La trace de Cthulhu N (Pocket 5390) Banjo

Légendes du mythe de Cthulhu (Par divers auteurs)

1 - L’appel de Cthulhu N (Pocket 5347)
2 - La chose des ténèbres N (Pocket 5355)
3 - Le livre noir N (Pocket 5412)

La trace de Cthulhu

"Cette histoire est bien pensée et part sur de bonnes bases: des disciples de Hastur l'innommable mettent les bâtons dans les roues de Ceux des Profondeurs pour empêcher le réveil du tout puissant Cthulthu.  Contrairement à l'habitude, ils ont les moyens de se défendre contre ces phénomènes surnaturels.  Mais le problème est que ces six nouvelles tournant autour de cette intrigue sont on ne peut plus répétitives et on a presque l'impression de revivre la même chose à la seule différence du nom du protagoniste principal.  La cinquième nouvelle se rachète un peu mais la dernière(la conclusion) est d'une affligeante banalité.  Il manque aussi cette touche très particulière des écrits de Lovecraft.  Mais Derleth n'est pas Lovecraft..." Banjo (3)
Les montagnes hallucinées
"Long... vraiment long.  Je sais bien que c'est du Lovecraft, avec toutes les sublimes(et longues) descriptions que ça implique mais là c'est trop.  Le narrateur fait plusieurs retour en arrière et l'intrigue est trop coupée pour qu'on garde le fil.  Au lieu d'ajouter à la tension, cela la diminue plutôt.   Pourtant l'intrigue ne manque pas de charme et diffère des avenues "habituelles" du mythe de Cthulhu.  Un récit qui aurait été moins lourd s'il avait été raccourcit quelque peu." Banjo (4)