Jennifer Roberson
Chroniques des Cheysulis Beldin Niki Lili
1 - Les métamorphes (Pocket 5589)
2 - La ballade díHomana (Pocket 5590)
3 - Líépée du destin (Pocket 5591)
4 - La piste du loup blanc (Pocket 5592)
5 - Une nichée de prince (Pocket 5593)
6 - La fille du lion (Pocket 5594)
7 - Le vol du corbeau ( Pocket 5595)
8 - La tapisserie aux lions ( Pocket 5596) Beldin


Chroniques des Cheysulis

"Une série qui n'avait pas mal commencé, l'histoire d'une race dont la destinée est de réunir le sang des quatre peuples existants afin de faire revivre les « Premiers nés », habitants originels, tout en sachant qu'ils disparaîtront de par cet acte. Mais si les premiers livres avaient une certaine saveur d'originalité, l'auteur ne se fatigue vraiment plus depuis le 4ème ... Le scénario suit toujours le même cheminement, les différents personnages rencontrent tous les mêmes épreuves ... Une vraie écriture informatisée !" Beldin(3)

"Voilà une très bonne série! On suit l'évolution d'une dynastie issue d'une race de guerriers métamorphes en guerre contre une autre race tout aussi magique! j'avoue avoir pris beaucoup de plaisir à lire ces 7 livres, à suivre l'évolution de cette guerre où plane le spectre du racisme primaire mais aussi de jolies histoires d'amour... C'est étrange dans le monde de la Fantasy cette récurrence d'histoire (un peu) à l'eau de rose, mais on comprend mieux quand on sait que l'auteur à écrit ce genre de roman, avant... Mais j'insiste, j'aime bien... voire très bien! Vivement la parution du 8ème, qu'on avance vers la solution de cette guerre qui est, semble-t'il, fratricide! Mais chut... ne déflorons pas le secret..." Niki(5)

"J'ai personnellement dévoré la Chronique des Cheysulis,et ce,pour des raisons simples: cette lecture a été pour moi un véritable break avec la littérature classique que j'étudie:la qualité de l'écriture est telle qu'on ne peut que trouver un havre dans cette lecture. Ensuite,quoique la trame narrative suive quasiment le même filon au long des volumes,l'histoire tient et prend. Puis,l'atmosphère des romans est un modèle de ce que devrait être la fantasy,et,à ceux qui détesteraient cela, je peux assurer que la touche d'"eau de rose"(et encore c'est différent)n'entrave absolument pas le récit et l'histoire et vire d'ailleurs au tragique par moments:ce n'est pas du Cartland! Si J.Roberson est influencée par ses précédentes écritures,la chronique des Cheysulis n'est pas du tout de la même trempe! Enfin,je salue la subtile alternance de la narration(1 et 3 personnes)qui rompt le fil pour nous faire vraiment avancer d'un seul côté! Donc bravo Jennifer Roberson et merci pour cette fraîcheur ,apaisante,et introuvable dans les romans d'asimov diffilement compréhensibles sans un dictionnaire techniquue solide et des connaissances sérieuses en électronique!Bref,écoeurés des méandres de pensée de certains auteurs qui vous donnent la nausée ,faites un détour au rayon fantasy!Vous risquez simplement de ne plus fermer le livre avant la fin! " Lili (9)

8 - La tapisserie aux lions
"Dernier (?) opus de la saga des Cheysulis, ce livre se termine par (enfin !) l'avénement de l'enfant de la prophétie. Bon, d'accord, c'est bien beau ça, mais ... Le livre est construit sur le même schéma que les précédents, (refus de la prophétie, ...) et pour ma part, il était temps que ça se termine ... Voila, pour finir la série quoi ..." Beldin (4)